Des ronds et des flèches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des ronds et des flèches

Message  Redneric le Mar 2 Mar - 23:36

[...]"Les ronds sont les entités de jadis: des individus, des lieux, des corps, des cultures, etc. Les flèches sont des circulations de toutes sortes qui, aujourd'hui, les lient les uns aux autres, les "branchent". Un tel ensemble constitue un système, et on appelle "systémisme" la théorie de cette combinaison. Ce n'est pas un hasard si le systémisme est actuellement, dans toutes les disciplines, à la mode: notre réalité, dans quelque domaine que ce soit, est faite de rapports entre identité et flux. Il tient donc pour l'heure la place qu'occupaient, dans les expériences humaines antérieures, le religieux, le politique et la géométrie, l'histoire et la thermodynamique, etc. Mais il ne suffit pas de parler de système. Encore faut-il préciser comment il fonctionne, ce qui est décisif. Dans les situations ci-dessus décrites, les identités sont soumises aux flux qui les traversent, commandées par eux. C'est-à-dire que le système est fermé, programmé de l'extérieur, en vue de leur puissance, par ceux qui contrôlent les flux. En conséquence, les petits ronds de l'intérieur ne servent plus à rien: échangeurs sans initiatives propres, ils deviennent inertes et s'effacent progressivement, se fantômatisent. Intégrés-exclus.
[...]Revenons à notre système fait de ronds et de flèches. Et au lieu de le fermer, laissons-le ouvert. Comment peut-il marcher? A l'initiative de tous les petits ronds. Je dis bien: tous. Car si certains sont actifs sur les flux et par eux, et d'autres non (il suffirait qu'un seul soit dans ce cas), on retombe dans le figure déjà analysée: système fermé, dualité sociale, logique du trans-. Si au contraire tous sont actifs, les flèches ne servent plus à les manipuler jusqu'a dissolution: elles sont "entre" eux, c'est à dire que, par elles, les petits ronds se lient les uns aux autres en même temps que chacun s'affirme dans sa particularité."
L'entre-deux permet les émergences. L'inter-essant.

Tiré de Une histoire de la ville de Paul Blanquart.
avatar
Redneric

Messages : 306
Date d'inscription : 23/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum