L'architecture mise à nue

Aller en bas

L'architecture mise à nue

Message  Fred le Jeu 25 Fév - 10:51

L’architecture mise à nue


Encore puceaux et déjà obsédés.

Nous n’étions pas encore diplômés que nous nous sentions déjà sacrifiés sur l’autel de l’injustice architecturale. L’architecture ne peut se résumer à la pratique de la profession et celle-ci au métier d’architecte, tel qu’on le présente actuellement. Nous le savions. Mais notre obsession pour notre bien être personnel ne pouvait nous résigner à accepter une telle condition pour les quelques cinquante années de labeur qui suivraient notre diplôme. Car il s’agit d’abord de cela. De quelque chose de personnel, d’individuel. Le bien commun, les autres viennent après. Il nous faut nous satisfaire pour communiquer notre complaisance, le transmettre contagieusement aux maitres d’œuvre, aux maîtres d’ouvrage et à tous les autres qui ne sont maître de rien du tout, même pas de leur destin.


Rien ne sert de baiser si l’on ne bande pas.

Une fois compris cela, il y a la méthode. Le but, quand on a vingt ans n’est que chimère. La manière est un art, ça tombe bien. Il y a la participation, la consultation, la collaboration, la concertation, tant de termes que l’on a du mal à définir tant ils ne veulent rien dire dans la verbe de l’architecte. La méthode qui convient c’est la notre. Nous en avons pas, fabriquons là. Ca sera long. C’est ça le développement durable, prendre le temps d’étudier, de suggérer, d’élaborer. La précipitation n’est qu’une chute dans le vide. L’excitation est plus douce que l’agitation.


Jouir sur le monde.

La consistance de nos actes sera la conséquence de nos choix. Mais gardons à l’esprit ce que nous sommes. Des architectes. Le monde a peut être besoin de sociologues, d’humanitaires, d’agitateurs de conscience, mais le monde a besoin d’architecte. Nous devons créer pour marquer le futur de notre présent. Parlons, rassemblons, mais surtout inventons une nouvelle architecture, édifions des villes pour le plaisir et non le loisir, façonnons des bâtiments pour le réel et l’irréel et non pour le fonctionnel et le conventionnel.


L’architecture, sans tabou.
avatar
Fred
Admin

Messages : 352
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://lateliersanstabou.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum