Méthode Paranoiaque Critique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Méthode Paranoiaque Critique

Message  Redneric le Mer 25 Aoû - 3:21

[img][/url][/img][/img]



Selon Salvador Dali
"une méthode spontanée de connaissance irrationnelle, basée sur l’objectivation critique et systématique des associations et interprétations délirantes"

"Le diagramme du mode de fonctionnement de la méthode paranoïaque critique selon Dali coïncide avec celui du procédé de construction en béton armé: Un liquide gris souris est étayé par des armatures métalliques, calibrées selon la logique cartésienne la plus rigoureuse; de la malléabilité la plus complète, on passe inexplicablement à la dureté du roc."

Architecture: Imposer au monde des structures qu'il n'a jamais réclamées et qui n'existaient jusque-là que comme projets nébuleux dans le cerveau de leurs créateurs.

L'architecture est une forme d'activité paranoïaque critique.
Nous avons enfin toute la lumière pour expliquer le cas de certains grands malades du monde de l'architecture. Moi le premier.

Ca fait un beau logo pour l'association Non?, Et comme explication de notre démarche. C'est plus rigolo que de parler de concertation, débat public, recherche par le projet. Nous sommes des paranoïaques!!!!! Il faut l'affirmer et alors que chacun de son côté lutte aux prises avec ses idées molles, tentant tant bien que mal de les affermir un peu, prenons ce recul nécessaire sur la relativité et le caractère approximatif du cerveau de l'architecte

A lire

Oui. La révolution paranoïaque-critique, l'archangélisme scientifique
, Salvador Dalí, Éditions Denoël, 2004,
avatar
Redneric

Messages : 306
Date d'inscription : 23/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode Paranoiaque Critique

Message  Fred le Mer 25 Aoû - 3:59

J'apporte une certaine admiration pour ce schéma et son explication de Dali, vu la première foi dans New York délire de Koolhass.

Ta réflexion Eric, pose la question de savoir quelles sont les motivations intrinsèques de L-AST.

Sommes nous une force créative, dont l'intérêt premier est de mettre en correspondance l'ébullition de nos cerveaux dans un magma frénétique d'idée originales, sans craintes d'auto bridation car extra-motivé par le délire collectif? Alors le sens de l'expression "L'atelier sans tabou" prendrai son sens dans la destruction de toutes limites intellectuelles. Sans normes, sans méthode préétablie et consignée ; sans peur de mauvaise image et de non appartenance à un groupe artistiquement conventionnel ; sans recherche de l'impertinence mais sans recherche non plus de l'acceptation par des tiers.

Ou bien sommes nous, plus modestement, un collectif de jeune gens sympa dont toute la force réside dans sa disponibilité à émettre débat et piste de réflexion en organisant des événements en relation avec l'architecture. laissant de coté l'individualité de nos pensées les plus mentales, nous travaillons à l'acceptation par le plus grand nombre de l'idée que l'architecture est un fait de société ; nous transmettons une image sympa et fraiche, souriante et décomplexée, mais pas trop, dont le sérieux se verra féliciter par les cadors de notre profession.

De toutes évidences, une orientation est à donner à notre collectif. Aujourd'hui notre démarche n'a absolument rien de paranoïaque critique. Adopter un tel logo maintenant révèlerait d'une prétention injustifiée.
Mais prétention signifie "prétendre à" et se donner les moyens de répondre à ces aspirations.

Alors, à quoi prétend L-AST?
avatar
Fred
Admin

Messages : 352
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://lateliersanstabou.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Dali etait-il un scientifique?

Message  Redneric le Mer 25 Aoû - 12:13

Assurément non.

Démarche artistique osée, sans tabou ou cul serré prise de tête et débat socialo-bobo-bien-pensant-quicoroitqueevajolyvachangerlemonde?

1. L'un n'annule pas l'autre. et ce n'est pas l'un ou l'autre.
2. Au contraire, ils s'enrichissent.
3. Brenne est le moment de montrer ce qu'on à dans le ventre (par votre intermédiaire bien sur.)
4. A-t-on vraiment des idées?
5. Si oui quelles sont elles?
5.1 Dali était entouré de femmes nues et prenait beaucoup de drogues. Nous pouvons faire la même chose.
6. La méthode paranoïaque critique peut être bonne. Matthieu Poitevin lui, ne l'est pas. Ses idées parfois...
7. J'espère que la motivation de L-AST c'est d'être paranoïaque, bipolaire, déclaré fous, communistes, et priapistes(en version soft).




Dali disait : "j'adore la putréfaction" (prononcez poutréfaczion)
avatar
Redneric

Messages : 306
Date d'inscription : 23/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

?

Message  alice le Mer 25 Aoû - 21:42

Petite précision : c'est priapiste ?
avatar
alice

Messages : 678
Date d'inscription : 26/10/2009
Age : 32
Localisation : Barcelone

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode Paranoiaque Critique

Message  Redneric le Mer 25 Aoû - 22:33

Le priapisme est une maladie grave touchant le cerveau annexe chez l'homme.(uniquement chez l'homme).

Le dieu Priape est connu pour son gigantesque pénis constamment en érection. C'est le dieu de la fertilité. Étonnant Non?
avatar
Redneric

Messages : 306
Date d'inscription : 23/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode Paranoiaque Critique

Message  Fred le Mer 25 Aoû - 22:55

Il faut agir vite en cas de priapisme, et suivre ces bons conseils:

Tentez de pratiquer des flexions-extensions des jambes pendant quelques minutes afin, grâce à la contraction des muscles, d'arriver à détourner le flux sanguin et d'abattre l'érection . On peut aussi procéder à des douches froides et même glacées des jambes et du pénis pour provoquer une vasoconstriction salvatrice . En se forçant à uriner, on arrive parfois au même résultat, mais c'est hélàs très souvent impossible . On peut aussi utiliser des emplâtres d'antiphlogistine, cataplasme émollient dans lequel on emmifoufle le pénis pour quelques heures, et qui a pour effet d'abattre les inflammations les plus résistantes . On peut aussi recourir aux sangsues et les appliquer au périné, ce qui marche très bien . Dans tous les cas, il faut asolument donner au patient beaucoup de bromures, des diurétiques forts et des antispasmodiques camphrés . N'oubliez pas non plus les narcotiques qui permettront au sujet de se reposer car il ressortira de son expérience épuisé et honteux . Une fois le priapisme disparu, il sera indispensable de traiter l'affection qui en a été responsable, sous peine de rechute .
avatar
Fred
Admin

Messages : 352
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://lateliersanstabou.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode Paranoiaque Critique

Message  Fred le Mer 25 Aoû - 22:56


C'est vrai que ça ferait un beau logo.
avatar
Fred
Admin

Messages : 352
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://lateliersanstabou.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode Paranoiaque Critique

Message  Fred le Jeu 26 Aoû - 3:07

Pour en revenir à notre discussion et comme mon envie de écrire mon mémoire de HMO s'apparente à l'envie d'envie d'un joueur de l'équipe de france de courir sur un terrain, je me permet de douter de ta réponse.

En effet, concilier les deux, organisateur d'évènement et créateur de pensées, peut en effet se retrouver ensemble dans une même structure collaborative. Ceci dit, nous pouvons déjà faire un retour critique sur notre expérience passée. Rappelle toi la difficulté qu'il eu fallut pour trouver un sujet au Workshop Sospel. Le groupe étant incapable de dégager une idée ( de créer un sujet, car il s'agit bien là d'un acte de création), nous en sommes arrivés à conclure que le mieux était de partir sans programme.

Brenne n'est pas un baptême de feux pour l'association. Non. Il s'agit plutôt d'une réponse à un problème précis posé par des élus locaux. L'architecture ne répond pas aux questions, elle est la question. (d'un point de vue théorique, la pratique du métiers ayant totalement bouleversé ce concept, je te l'accorde).

Nous l'avons fait pour l'épingle, qui est pour moi, un des seuls acte de création de L-AST. Mais la question est de savoir si cette créativité est collective ou pluri-individuelle (tu captes la différence?).

Tous ça pour dire que nous ne pouvons pas mettre en application nos idées dans les évènement que nous organisons, parce que L-AST n'a pas d'idée. Nous sommes une sommes d'individus qui sont capable de réfléchir chacun de leur coté, de confronter leur point de vue, mais pas de produire une réflexion commune.
Combien de foi, lors de nos réunion, avons nous parlé de concept philosophique, artistique ou bien même d'architecture, de littérature,...

Je pense que nous ne sommes pas encore assez mûre. Nous sortons à peine de l'école, ils nous faut encore, peut être, faire une partie du chemin de la recherche intellectuelle seul. Et se retrouver plus tard, plus fort. Alors nous verrons si L-AST à vraiment des idées à porter, ensemble.

Pour le moment L-AST est une association qui organise.

avatar
Fred
Admin

Messages : 352
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://lateliersanstabou.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Prendre le parti de.

Message  Redneric le Jeu 26 Aoû - 12:12

Avoir des idées nécessite de prendre parti pour, prendre le parti de.

La question s'est vite posée, même à Sospel. Faisons nous un contre projet face au projet du pré St ETienne.

Le workshop se serait alors appelé. Contre-projet. Alternative à Sospel.
La on avait une position forte, les idées claires, et un parti pris.
Nous avons choisi au contraire de ne pas prendre parti. De prendre parti pour la démarche de débat, de concertation d'ouverture...de la nécessité de projet. ça a été notre travail d'argumentation, pas facile à faire comprendre parfois. En écrivant cela, je me dis que c'est déjà une prise de position.

Nous devons d'ailleurs continuer à aller dans ce sens pour l'expo et la conférence. Prendre la parole et la donner aux sospellois. Nous devons prendre la parole. Ce que nous n'avons pas fait pendant le workshop(avec frustration d'ailleurs mais on était pas prêt). La conférence de novembre, l'expo nous obligera à la faire. Et si on prend la parole, c'est pour dire quelque chose. Ce sera difficile mais nous devons faire passer une ou deux idées.

"Travailler avec" nécessite d'être compris. et par le plus grand nombre. Difficile dans ce cas de prendre parti de manière radicale. Même si c'est dommage. Il faut attendre pour expérimenter la radicalité de trouver un contexte favorable, ou alors qu'on soit célèbre et qu'on vienne nous chercher pour ça.

Les idées ça nécessite une boite à idée. Un lieu, un local, une salle de répétition à idée...

Suite au prochain numéro.

avatar
Redneric

Messages : 306
Date d'inscription : 23/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode Paranoiaque Critique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum